Edouard MACAREZ

Edouard Macarez avec son contrebasse

Edouard Macarez commence la contrebasse à l’âge de 10 ans auprès de Jean-Loup Dehant, professeur au Conservatoire de Douai, avant d’intégrer, en 2006, le Conservatoire National Superieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Thierry Barbé. Il obtient en 2009 le premier prix à l’unanimité avec les félicitations du jury. En 2011, Edouard décide de se perfectionner en Allemagne auprès de Niek de Groet, ancien soliste de l’Orchestre Royal du Concertgebouw Amsterdam.

Edouard est lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux : 1er Prix trois années consécutives aux concours organisés par l’Association des Contrebassistes de France en 2003, 2004 et 2005 à Paris, Lyon et Béziers, 1er Prix au Concours de cordes d’Epernay en 2006, 1er Prix au Concours ” International Paris Bass” 2008 et 1er Prix en 2009 au Concours ” Scottish International Competition” à Glasgow.

Il s’est produit de nombreuses fois en récital notamment à Paris, au grand auditorium du Royal College de Glasgow, à Berlin dans l’auditorium de la Hochschule lors de la manifestation Berlin Bass 2010, à Düsseldorf, à Essen, etc. Avec orchestre il s’est produit en soliste avec l’Orchestre Symphonique du Royal College de Glasgow ainsi qu’avec le Baltic Chamber Orchestra.

Passionné par l’orchestre, Edouard est rentré à l’âge de 19 ans à l’Orchestre National de Lille avant d’obtenir un poste de soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France trois ans plus tard.

Fanny MAYNE

Photo de Fanny Mayne en jouant la flûte traversière

Fanny Mayne : Flûtiste française reconnue en Europe pour ses qualités musicales exceptionnelles, se fait rapidement remarquer comme une artiste dotée d’un grand talent artistique. Grâce à son jeu instrumental, brillant, élégant et passionné, elle charme le public par l’intensité émotionnelle de ses interprétations. Ses qualités sonores sont qualifiées de merveilleuses, puissantes et riches en couleurs par de nombreux grands artistes ainsi que de grands flûtistes.

En France, elle effectue un brillant parcours auprès de Sibel KUMRU-PENSEL et Annie PLOQUIN-RIGNOL, deux élèves d’un des plus grands représentants de l’école de la flûte française, Maxence LARRIEU. Elle reçoit également l’enseignement de Caroline DEBONNE et obtient ses Diplômes en flûte traversière et en musique de chambre avec un Premier Prix à l’unanimité et les félicitations du jury.

 Elle poursuit ses études supérieures en Autriche avec le concertiste Reza NAJFAR (Innsbruck & Wien) et reçoit son Diplôme Supérieur d’Artiste Concertiste à l’unanimité avec les félicitations du jury. Ces années d’enseignement lui permettent de s’imprégner de l’École Autrichienne, riche en traditions. Fanny MAYNE se perfectionne parallèlement au côté de Prof. Philippe BOUCLY, Flûte solo de l’Orchestre de la Radio Bavaroise, élève de Jean-Pierre RAMPAL.

Afin d’enrichir encore ses connaissances, elle part faire un Master artistique (Master of Music) en Allemagne au côté de Prof. Anne-Catherine HEINZMANN, co-soliste à l’opéra de Francfort et Professeur à la Hochschule de Nuremberg. Cette collaboration humaine et artistique influence fortement Fanny  dans sa vie musicale et l’incite à étudier parallèlement la pédagogie. Ses études et son engagement sont récompensés par les plus hautes distinctions.

Parallèlement, elle crée avec Nicolas FAURE et Patrik HEVR, le Trio Gaubert (Flûte traversière, Violoncelle & Piano). Ils sont soutenus par de grands Professeurs et chambristes tels que Prof. Bernhard SCHMIDT (Mandelring Quartett), Prof. Dirk MOMMERTZ (Quatuor Fauré) ainsi que par Prof. Nina Janßen-Deinzer (Ensemble Modern Francfort) et deviennent, sur concours, membres de la prestigieuse Fondation Yehudi MENUHIN (Live Music Now) de Munich. Ils se perfectionnent à la Hochschule de Munich et de Nuremberg et se distinguent dans différents concours internationaux de Musique de chambre (Leopold Bellan, Fnapec à Paris ; Européennes de Musique de chambre, …).

En 2016/2017, Fanny MAYNE a enseigné  à l’université ” Wiener Musikakademie” de Vienne en Autriche.

Delphine MÉGRET

Delphine Mégret commence la musique à l’âge de 5 ans et sait déjà que le chant  constitue son instrument de prédilection.   A l’âge de 15 ans, après des études de piano et chant chorale, elle  débute le chant lyrique. Le début d’une aventure qui passera par Londres  et la Guildhall School of Music and Drama qu’elle intègre en 2013  obtenant, en 2018, un Master en Art Lyrique.  Elle se produit à plusieurs reprises au Wigmore Hall pour des créations  contemporaines, au Barbican Hall, Milton Court Hall et Silk Theatre de Londres; à Lausanne en Suisse et en France aux Festivals de Sylvanès, de Rocamadour, de Saint-Guilhem-le-desert et d’Avignon pour des oeuvres phares tel le Requiem de Mozart avec l’Ensemble Baroque de Toulouse dirigé par Michel Brun où elle est estimée ‘irréprochable’ en 2016 par  Concerto.net.  Ce que Delphine aime plus que tout c’est partager la musique qui la touche. Musique ancienne, création contemporaine, opéra, mélodie, sa voix le lui permettant, Delphine ne veut se mettre aucune barrière.C’est pourquoi elle crée en 2018 l’Ensemble Héliodores puis le Trio Desmée, deux formations intimistes qui donnent une large place à l’interprétation et au partage.

Shani MÉGRET

Shani débute ses études musicales à l’âge de six ans à l’École Nationale de Musique de l’Aveyron, elle est immédiatement séduite par le violoncelle.  Elle rentre sur concours au Conservatoire de Perpignan dans la classe de Marie Madeleine Mille ainsi qu’en Master-Class avec Yvan Chiffoleau y obtenant un premier prix en 2007. Shani poursuit par un D.E. de professeur de violoncelle en 2011 à Bordeaux et enseigne depuis au sein du CRR de Perpignan.  Elle est depuis membre de l’orchestre Perpignan-Méditerranée et l’orchestre de chambre, sous la direction de Daniel Tosi. Ces deux formations lui ont permis d’accompagner plusieurs solistes tels qu’Henri  Demarquette, Brigitte Engerer, Olivier Charlier ou Gary Hoffman mais aussi des chanteurs de musique actuelles tels que Cali, Liane Foly, Davy Kilembé, R.Can, Jane Birki… Elle joue régulièrement au sein d’un octuor de violoncelles en divers lieux d’Europe. Elle fonde en 2012 le quatuor Opale puis le Trio Desmée auprès de sa soeur.  Toujours dans le désir de briser les barrières musicales, Shani prends autant de plaisir en classique qu’en musiques actuelles. Elle a d’ailleurs eu le privilège de faire la première partie de Pascal Obispo auprès de Maxime Bolasell en 2019.

Dominique MENÉ

Anna MIKULSKA

Philippe MONFERRAN

Photo de Philippe Montferran

Né en 1970 à  Auch (Gers), il obtient le 1er prix de piano à l’âge de 14 ans ainsi qu’un 1er prix de musique de chambre au Conservatoire National de Région de Toulouse.       

Un an plus tard il est reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Dominique Merlet et de Bruno Pasquier. En 1989, il y obtient le 1er prix de piano.
Peu après il est lauréat du concours international Hennesy Mozart à Paris   .

Il partage depuis ses activités entre l’enseignement (Professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pau) et les concerts . Il a été invité à jouer au St John’s Smith Square de Londres avec des  membres du London Chamber Orchestra et au festival de Cologne avec  l’Orchestre de Chambre de Toulouse sous la direction d’Alain Moglia et aux côtés de Patrice Fontanarosa et Marielle Nordmann.

Concernant la musique contemporaine il a été appelé à faire des créations d’oeuvres de Patrick Burgan, Isabelle Beggiora, Edith Canat de Chizy …

Des solistes tels que Benoît Fromanger, Michel Arignon, Jean Luc Viala, Jacques Zoon et Béatrice Uria-  Monzon ont souhaité être accompagnés par lui lors de diverses manifestations

Les Evenements

Brass Band de Toulouse – 11-Oct-2020
Brass Band en Concert – 7-Oct-2017