Jean-Michel BALESTER

Il débute le chant, l’art dramatique et le violoncelle à Sète, sa ville natale. Puis il suit une formation pour la direction de chœur et d’orchestre avec le maestro Antonello Allemandi.

À l’Opéra de Montpellier, il est responsable pédagogique et conférencier. Il travaille dans ce cadre avec des interprètes comme Roberto Alagna ou Barbara Hendricks. Invité en 2011 à chanter au concert baroque proposé par Pézenas-Enchantée, il fait résonner sa voix d’alto, suave, puissante, et s’illustre en tant que conférencier pendant le Festival lyrique.

Grand connaisseur et subtile interprète de la musique sacrée, Jean-Michel Balester, est Maître de Chapelle des églises de Sète depuis 2012. Il crée alors une belle dynamique qui se traduit immédiatement dans les fêtes sétoises telles que la Saint-Louis ou la Saint-Pierre. Depuis plus de quinze ans, il dirige  avec passion les deux ensembles vocaux Allegre’Thau et Montacanto.

Lambert BARTHÉS

Ayant débuté ses études musicales à l’âge de 17 ans au conservatoire de Perpignan, Il participe depuis lors au chœur d’opéra opérette sur le plan national : Lamalou les bains, Nantes, Perpignan, Tarascon, Béziers… dans divers spectacles : La route fleurie, Lakmé, Le pays du sourire, Valses de vienne, Véronique, La vie parisienne, La Périchole, Rêve de valse, La belle Hélène, la fille de Madame Angot, La Traviata…

Soliste, notamment lors de la tournée hommage à Federico Garcia Lorca en Andalousie, il aborde aussi des pièces du répertoire sacré: La Messe solennelle de Sainte Cécile de Charles Gounod, La Messe du couronnement de Mozart, Requiem for the Living de Dan Forest.

Yves BAUER

Trombone Basse solo de l’orchestre national de Lille, Professeur de trombone au conservatoire à rayonnement départemental de Roubaix, Soliste international.

Adrien BELLOM

Adrien débute le violoncelle à l’âge de sept ans au Conservatoire de Besançon dans la classe de György Adam. Il y obtient en 2005 un prix de violoncelle et de musique de chambre à l’unanimité, puis un Diplôme de Concert l’année suivante. Après deux années de perfectionnement auprès de Xavier  Gagnepain au Conservatoire de Boulogne-Billancourt, il obtient son diplôme de Master au Conservatoire National Supérieur de Paris en juin 2015 dans la classe de Jérôme Pernoo.  Il se perfectionne ensuite auprès du violoncelliste Clemens Hagen au sein du Mozarteum de Salzburg ainsi qu’à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique.

Il a également suivi les enseignements de nombreuses personnalités, telles que Gary Hoffman, Hortense Cartier-Bresson, Claire Désert, ou Miguel Da Silva.

Véritablement passionné par la musique de chambre, il est membre fondateur du quatuor avec piano Abegg et du quatuor à cordes Lachrymae, et est désormais le violoncelliste du Trio Medici, avec lequel il est artiste résident à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Après avoir été admis à l’Académie de l’Orchestre Philarmonique de Radio-France durant la saison 2012-2013, il intègre l’Académie de l’Orchestre de Paris pour la saison 2014-2015, ainsi que l’ensemble Appassionato, dirigé par Mathieu Herzog.

Il fait également  partie de la troupe du Centre de Musique de Chambre en résidence à la salle Cortot, sous la direction artistique de Jérôme Pernoo.

Lauréat de la Fondation Banque Populaire, Adrien depuis son plus jeune âge accorde aussi une grande place à la pratique du piano, il obtient en 2014 un Premier Prix au Conservatoire de Boulogne-Billancourt dans la classe de Nicolas Mallarte.

Emilie BENTERFA

Elle poursuit ses études musicales au Conservatoire de Musique de Perpignan, où elle obtient à 17 ans le Diplôme d’Etudes Musicales (premier prix de piano, musique de chambre et solfège). Egalement titulaire d’un bac. Sciences économiques et sociales mention très bien, c’est finalement après avoir interprété le Concerto pour piano et orchestre de Robert Schumann qu’elle se décide pour une carrière musicale. Elle obtient à l’unanimité les premiers prix de perfectionnement de  piano (dans la classe de François-Michel Rignol) et de musique de chambre, et intègre le Cefedem d’Aubagne en 1996 dont elle sort major de promotion et titulaire du Diplôme d’Etat de piano, ce qui lui permet d’enseigner au Conservatoire National de Région de Perpignan dès 1999.

Elle y accompagne de 1999 à 2014 la classe d’art lyrique de Danièle Perriers, puis de Christian Papis, ainsi que les classes de trompette de Maurice Benterfa et Bernard Soustrot et obtient le Certificat d’Aptitude d’accompagnement en 2009.

Elle se produit souvent aux côtés d’artistes lyriques ,comme ce  soir, dans le cadre de l’Automne Musical en Vallespir.

Michel BERRIER

Michel commence ses études musicales à l’âge de sept ans au Conservatoire National de région de Marseille dans la classe de Marie Thérèse Vatav. Il obtient ses prix en violon, musique de chambre et formation musicale.

Il s’installe à Paris ou il travaille auprès de Gérard Jarry, Catherine Courtois, Jean Claude Abraham et Constantin Bogdanas. En 1999, il remporte une médaille d’or et l’année suivante un premier prix d’excellence au Conservatoire National de Région de St Maur des Fossées.

En 2004, il obtient un premier Prix de la ville de Paris à l’unanimité en violon et en musique de chambre.

En 2002, il fonde le Quatuor Enigma et entre dans la classe du Quatuor Ysaÿe au Conservatoire  de Paris (CNR). Il participe à des masters classes avec le Quatuor Enesco, le Quatuor Amadeus, Louis Fima et Vladimir Mendelsohnn Le Quatuor Enigma a donné des concerts à Paris et en France.

Michel a collaboré régulièrement avec différentes formations symphonique comme l’Orchestre de l’Opéra de Marseille, l’Orchestre Colonne, l’Orchestre de Chambre 13, l ‘Orchestre Français des Jeunes, l’Orchestre de Tours, l’Ensemble Naïri, l’Orchestre Opéra Nomade et l’Orchestre Symphonique de l’Aube. Entre 2002 et 2010, il est premier violon titulaire de l’Orchestre des Concerts Lamoureux dirigé par Yutaka Salo.

Lors de la saison 2005/2006, il se produit en tant que musicien dans la pièce de théâtre

 « Ce soir on improvise » de Luigi Pirandello donné au théâtre des Quartiers d’Ivry pendant 50 représentations mises en scène par Adel Hakim.

En Août 2006, Michel se produit en soliste dans la Symphonie Concertante de Mozart avec l’Ensemble Orchestral de Toulouse. Les concerts ont été donnés lors d’une tourné en France et en Espagne.

Depuis 2010, Il collabore régulièrement avec l’Orchestre Lyrique Avignon Provence,  L’Orchestre de L’Opéra de Marseille et l’Orchestre National de Montpellier pour des concerts symphoniques, des productions d’Opéras et des enregistrements.

Brass Band de Toulouse

C’est le film « LES VIRTUOSES » qui a vulgarisé avec succès le Brass Band, formation musicale originaire de Grande Bretagne , composée exclusivement de cuivres et percussions . La composition de l’ensemble permet « une sonorité homogène et veloutée , capable de restituer une variété de nuances que l’on croyait seuls les orchestres de cordes capables »

Sous l’impulsion de René Gilles Rousselot, Paul Millischer, Sylvain Picard et Jean-Guy Olive son chef, le BRASS BAND DE TOULOUSE  commence son histoire en 2005.

Cette formation est constituée de 33 éléments, musiciens de l’Orchestre du Capitole,  musiciens amateurs, Professeurs du Conservatoire de Toulouse et des Ecoles de Musique d’Occitanie. Tous dévoués, ces  musiciens mettent toute leur énergie, leur passion et leur talent au service de cette aventure musicale.

Réunis dans l’Association « Comm’un accord », les musiciens du Brass Band de Toulouse se produisent dans toute la région Occitanie et au-delà. L’Alsace et le

Périgord l’ont accueilli. Il a participé à la clôture du Festival Toulouse les Orgues, au Festival du Film Social à Narbonne, à l’Automne Musical en Vallespir et récemment aux « Duchâbleries » en accompagnant François René Duchâble dans la célèbre Rhapsody in Blue de George Gershwin.

Très soucieux de la transmission des savoirs, les musiciens ont entamé une collaboration avec le Conservatoire à Rayonnnement Régional de Toulouse sous forme d’un tutorat, c’est ainsi que le Brass Band du Conservatoire a participé  au Concours National , chaque musicien du Brass Band de Toulouse étant le tuteur d’un élève du Conservatoire.

Depuis sa création, le Brass Band de Toulouse a abordé tout type de répertoire ; transcriptions symphoniques, musiques de films, pièces originales et créations .  

Il a été distingué par deux prix pour sa participation aux Concours Nationaux d’Amiens et Lille .

Dans l’enregistrement du premier CD du BBT«Envol» , on peut trouver, entre autres, un hommage à Claude Nougaro à travers des transcriptions de ses chansons.

Les Evenements

Brass Band de Toulouse 11-Oct-2020
Brass Band en Concert – 7-Oct-2017

Felicien BRUT

Il est aujourd’hui considéré comme l’un des accordéonistes français les plus innovants et éclectiques de sa génération. Né en 1986 en Auvergne, terre de musique traditionnelle par excellence, l’un des berceaux de son instrument, Félicien entame sa formation musicale dès l’âge de six ans en abordant, en premier lieu, le répertoire musette et populaire intrinsèquement lié à l’histoire de l’accordéon. En 1996, repéré par Jacques Mornet et Nathalie Boucheix, il intègre le Centre National et International de Musique et Accordéon (CNIMA – J. Mornet) où il découvrira, au contact de nombreux accordéonistes français et étrangers, les répertoires swing, classique et contemporain. Il va très tôt affirmer son envie de travailler dans tous les styles, dans tous les répertoires. En 2007, Félicien réalise l’exploit de remporter successivement les trois plus grands concours internationaux d’accordéon existants : le Concours International de Klingenthal en Allemagne, le Concours International de Castelfidardo en Italie et le Trophée Mondial d’Accordéon à Samara en Russie. Ces récompenses le propulsent dès 2008 sur les scènes internationales de nombreux festivals en Russie, Italie, Norvège, Finlande, Portugal, Serbie. En 2014, Félicien fonde le Trio Astoria, formation dédiée au Nuevo Tango d’Astor Piazzolla avec laquelle il sort, en avril 2016, son premier album Soledad del Escualo. En 2015, Félicien se produit en soliste avec orchestre dans le Concerto de Nacar et les Trois Tangos symphoniques d’Astor Piazzolla. Il accompagne également, à plusieurs reprises, la Petite Messe solennelle de Rossini dans une transcription pour solistes, chœur, piano et accordéon. Parallèlement à sa carrière artistique, Félicien est un pédagogue engagé dans la découverte de son instrument auprès des jeunes générations. Diplômé d’État du Pôle Supérieur de Bordeaux Aquitaine, titulaire d’une Licence de Musicologie, il a enseigné l’accordéon durant plusieurs années au sein, notamment, du CRD de Châteauroux (36). En 2017, il s’entoure du Quatuor Hermès et du contrebassiste Edouard Macarez dans un programme étonnant, “Le Pari des Bretelles”, qui réunit, entre autres, le musette et la musique classique.