Lucile RENTZ

Lucile Rentz  mezzo-soprano commence ses études musicales au Conservatoire de Blagnac avec le piano puis intègre en 2008 la classe de chant Lyrique de Jacques Schwarz au conservatoire de Toulouse où elle travaille sa voix de Mezzo.

 En parallèle, elle entre dans la classe de musique ancienne de Jérôme Correas et Samuel Crowther, et poursuit des études  au conservatoire de Perpignan avec Christian Papis ou elle obtient en 2016 un DEM de chant Lyrique et un DEM de Chant et musique de chambre en Musique Ancienne.

Elle intègre en 2016 l’ensemble Dulci Jubilo dirigé par Christopher Gibert se produit dans l’Enfant et les sortilèges de Ravel, La Petite Messe Solennelle de Rossini, Le Gloria et le Magnificat de Vivaldi, La Messe en Ré et le Stabat Mater de Dvorak, Le Magnificat de Bach, La Vie Parisienne de Offenbach, La 9 ème symphonie de Beethoven, Béatrice et Benedict de Berlioz,  la messe en si de Bach…sous la baguette de Mark Opstad, Christian Papis, Daniel Tosi, Jacques Michel, Michel Brun, Emmanuel Gardeil… Elle participe aussi à des récitals autour de mélodies et airs de Zarzuelas avec l’Ensemble Appassionato et à, récemment, interprété le rôle de ” la Morte” dans « El Trionfo de la Morte » dirigé par Josep Cabre.

Sabine RIVA

Sabine est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Musicales, d’une licence en musicologie et d’un Diplôme d’Etat de professeur de chant. Elle a suivi l’enseignement de Christian Papis, Jaqueline Bonnardot, et Maryse Castets.

Elle a également suivi les Masterclass de Gabriel Baquier, Françoise Pollet, et Noël Lee pour la mélodie.

Outre de nombreux récitals d’opéra en duo avec ténor, elle se produit dans les rôles de Suzanne dans les Nozze di Figaro, Pamina dans Die Zauberflöte, Zerline et Donna Anna dans Don Giovanni de Mozart, Amina dans La Sonnambula,  Giuletta dans I Capuletti e i Montechi de Bellini, Norina dans Don Pasquale de Donizetti, Gilda dans Rigoletto, Micaëla dans Carmen, Blanche dans Le Dialogue des Carmélites de Poulenc.

Dernièrement, les catalans ont pu la découvrir dans le rôle d’Alice/Cerbère dans l’opéra de Daniel Tosi Orphée. Elle se consacre également à l’oratorio et interprète le Gloria de Vivaldi, la Messe en lab-majeur de Schubert, le Dixit Dominus de Vivaldi, la Messe en ut de Mozart, le Stabat Mater de Pergolesi, le Stabat Mater pour soprano chœur et orchestre de Poulenc et la Messe du Couronnement de Mozart.

Elle poursuit depuis 2001 une carrière de soliste en tant que soprano en France et à l’étranger et  enseigne parallèlement le chant au Conservatoire de Perpignan depuis 2012, et a choisi les Pyrénées Orientales comme lieu de résidence.

Paul-Antoine ROUBET

Paul-Antoine Roubet, né le 30 Septembre 1989, fait ses premiers pas musicaux à l’âge de 6 ans en étudiant le piano. Entrainé par son grand frère de concerts en répétitions en passant par des séances d’enregistrement, il est immergé dans le monde de la
musique. C’est en entendant le saxophone de Paul Desmond et de Stan Getz, qu’il tombe amoureux de cet instrument. A 10 ans il débute les cours de saxophone et goûte très vite à
l’improvisation et au plaisir de jouer en groupe.

Il intègre par la suite le Cycle Long de l’école des musiques vivaces Music’Halle à Toulouse. Il suit des cours de saxophones ainsi que de percussions et profite de l’opportunité de travailler avec des musiciens aux influences très variées.

Après avoir suivi un cursus de deux ans au conservatoire de Castres et d’un an
au conservatoire d’Agen, Paul-Antoine obtient un D.E.M. de jazz. Passionné entre autres par les musiques du monde et le jazz, il joue en tant que saxophoniste et percussionniste dans de nombreux projets musicaux jazz, funk, africains, latins, chanson française etc… tels que : « Old School Funky Family », « Floriane Tiozzo », « Mandé Brass Band », « Quatuor Itzala », « Filibusters », « Kalangatà »…

Pierre-Emmanuel ROUBET

Pierre-Emmanuel Roubet débute le piano dès son plus jeune âge, étudiant la musique classique, avant de rentrer à l’école nationale de musique d’Agen, puis au CNR de Toulouse où il pratique le piano jazz.

Après un passage par l’université de musicologie de Toulouse, puis à « Music’Hall », école des musiques actuelles, il décide de se consacrer totalement à la scène. Passionné par une grande variété de styles musicaux il choisit l’accordéon comme compagnon de scène et joue tour à tour avec Magyd Cherfi (chanteur parolier du groupe Zebda) avec qui il fait deux albums et 6 ans de tournée, et de nombreux groupes de musique du monde, Artichaut Klezmer Orkestra, la Cana Brava etc…

Il découvre le chant lyrique et travaille dès lors pendant deux ans avec Jane Berbié, puis Sophie Koch et Didier Laclau- Barrère, avec lesquels il travaille encore à ce jour.

Il aura l’occasion d’interprèter, « Platée » de Rameau, « The Fairy Queen » de Purcell, « Tony » dans le West Side Story de Bernstein. Avec la compagnie “Opéra des Landes” il interprète « Rodolfo » dans la Bohème de Puccini puis « Il Duca » dans le Rigoletto de Verdi, “Faust” de Gounod et “Alfredo dans la Traviata de Verdi.

En décembre 2015 il a eu l’occasion de chanter le rôle du « Comte d’Almaviva » dans le Barbier de Séville de Rossini au Théâtre d’Alger. Puis « Piquillo » dans la Périchole d’Offenbach pour l’Opéra de Rennes, ainsi qu’au Festival de Saint Céré, et le redonnera en 2016 à l’Opéra de Clermont-Ferrand et Massy. Il reprendra le rôle du “comte d’Almaviva” crée au théâtre des Champs Elysées puis repris à l’Opéra de Rouen, Reims, Toulon, Montpellier, Avignon, entre 2017 et 2018. En 2019 il sera “Gustave” dans Pomme d’Api d’Offenbach pour les opéras de Toulon, Avignon, Nice et Marseille. En 2020 Il a également la chance d’être engagé par l’Opéra de Monte-Carlo pour le rôle de “Lippo Fiorentino” dans “The Street Scene” de Kurt Weil.

Le festival lyrique de Marmande l’invite pour le rôle de Don Ottavio dans le Don Giovanni de Mozart en 2021 et lui donne Gérald de Lakmé de Délibes à l’occasion du festival 2022.

Le Capitole de Toulouse lui offre un rôle dans Ariane à Naxos de Strauss mis en scène par Michel Fau, et deux autres projets pour la saison 2023.

Benoit ROULLAND

Photo de Benoit ROULLAND

Après avoir obtenu brillament un premier prix de Supérieur avec félicitations et son prix d’Excellence, il se distingue sur le plan international au concours Giuliani de Bari en Italie et au concours international René Bartoli qu’il remporte.

Ses maîtres sont Roberto AUSSEL et Alvaro PIERRI.

Sa sonorité pleine, ronde et puissante, sa musicalité et son immense sensibilité font de lui un soliste hors pair : “il va falloir vous habituer au succès” lui prédit-on.

Seul guitariste sélectionné à l’Académie internationale Maurice Ravel en 1993 et aux Musicades de Lyon en 1995, il côtoie ainsi les plus grands maîtres de la musique de chambre.

Il réalise de nombreux arrangements pour le duo, dont le caractère exceptionnel est unanimement salué.

Il joue sur une guitare en épicéa du luthier français de Dominique FIELD

Alexandra RYZHYKH

Elle est membre du chœur « Accent Lyrique » et élève de Christian Papis